Pull laine mérinos Je dévore ma Bretagne/Royal Mer
Pull laine mérinos Je dévore ma Bretagne/Royal Mer
Pull laine mérinos Je dévore ma Bretagne/Royal Mer
Pull laine mérinos Je dévore ma Bretagne/Royal Mer
Pull laine mérinos Je dévore ma Bretagne/Royal Mer
Pull laine mérinos Je dévore ma Bretagne/Royal Mer
Pull laine mérinos Je dévore ma Bretagne/Royal Mer

Pull laine mérinos Je dévore ma Bretagne/Royal Mer

Prix régulier €163,00

Notre pull

Cet hiver, offrez-vous l’élégance, le confort et la chaleur à la mode bretonne  

Je dévore ma Bretagne a décidé de vous cocooner tout en élégance en créant ce magnifique pull avec la célèbre entreprise de confection de maille : Royal Mer.

Une création 100% bretonne et française élaborée avec un savoir-faire cinquantenaire.

Le pull marin séduit toujours car il se réinvente sans cesse et permet au créatif de Je dévore ma Bretagne d’exprimer à nouveau son gout pour le renouvellement.

L'emblème de notre marque, le requin, est ici mis en avant dans un orange vibrant, lumineux et dévorant de peps. Notre macareux garde toute son élégance dans son écrin blanc sur ce fond bleu marine profond.

Prolongez votre regard jusqu'aux boutons... signature originale et subtile qui scelle une belle collaboration entre deux belles marques.


Détails techniques

  • Laine Mérinos.
  • Tailles Homme XS au 4XL
.
  • Tailles Femme du 36 au 52
.
  • Thermorégulateur
.
  • Fibre vivante
.
  • Ne pas laver au-dessus de 30°
.
  • La fibre se rétracte quand il faut chaud afin de laisser passer l'air et se dilate pour faire barrage au froid.

  • Coupe près du corps.

Un peu de poésie

Je tricote un requin dans l'eau,
tu tricotes un oiseau en l'air
Bref il tricote un tricot
 
Je brode un requin bleu,
tu brodes un oiseau blanc
il peint la broderie à points comptés.

A coup d'aileron
A coup de plumes
il vous trace une allure

Oui c'est  la grande vague!
Revu, revisité, indestructible
Le pull marin

un coup de jeune
un  air bravache,
un petit culot
de derrière les fagots,
le breton se rhabille.
                   Mayane, Octobre 2020.